Accompagner un proche dans sa maison de retraite


Chaque tranche d’âge comporte son lot de questionnements et d’épreuves à surmonter. Lorsque l’on entre dans la vieillesse, la perte d’autonomie ou de vie sociale peut entraîner une décision forte : celle de partir en maison de retraite. Cependant, ce n’est pas la personne âgée concernée qui doit s’occuper de toutes les démarches seule. Les proches se doivent de l’accompagner du mieux qu’ils peuvent, avant et pendant l’hébergement définitif en maison de retraite.

L’accompagnement avant admission

dossiers-administratifs

Avant l’admission en maison de retraite de votre proche, il faut l’aider à trouver, justement, quelle maison de retraite pourra l’accueillir de la meilleure façon qui soit. Pour dégoter l’établissement le plus adéquat, il est important de se poser plusieurs questions.

Tout d’abord, il est recommandé de faire une étude comparative des différents établissements les plus adaptés en fonction des besoins de la personne âgée concernée. Par exemple, a-t-elle besoin de soins particuliers (et donc d’un PASA au sein de l’établissement d’accueil) ? Souhaite-elle rester dans sa ville actuelle ou préfère-t-elle se rapprocher de vous ? Cela vous permettra d’établir des critères de recherche pertinents, par exemple une maison de retraite à Montpellier avec un pôle spécialisé Alzheimer.

De plus, vous pourrez aider votre proche en étudiant son budget type des dépenses mensuelles, pour vérifier qu’il soit bien en mesure de les payer sur le long terme. Dans ce budget rentre les charges de la maison de retraite, les loisirs (coiffeur, théâtre…) ainsi que les ressources perçues par la personne âgée (retraite, aide financières telles que l’ APA, l’Allocation Logement, l’Aide Sociale ou encore les Aides Fiscales).

Après avoir présélectionné différents établissements, vous pouvez programmer des visites avec le senior concerné afin de l’accompagner au mieux. S’il est encore autonome, il est très important qu’il puisse choisir sa maison de retraite. Les visites lui permettront de s’habituer à la perspective de quitter son domicile et lui apporteront de la sérénité dans ses choix.

Lors de la visite, vous devez préparer quelques questions essentielles pour votre proche et les poser au personnel, comme par exemple :

  • Puis-je consulter le programme des activités d’animation de l’établissement ?
  • L’établissement possède-t-il un journal interne ? Puis-je le consulter ?
  • Quels sont les horaires de visite ?
  • A-t-on le choix du médecin traitant ?
  • Que se passe-t-il si l’état de dépendance de la personne s’aggrave?

Une fois plusieurs établissements sélectionnés, vous devrez aider votre proche à remplir un dossier d’admission pour chacun, comprenant un volet administratif et un volet médical. Il est conseillé de faire remplir le volet médical par un professionnel qui connaît bien le senior concerné, comme son médecin traitant.

Enfin, vous pouvez demander conseil à votre médecin ou à une assistante sociale du CLIC, qui seront de bons conseils sur le choix d’une maison de retraite car ils pourront vous donner de précieux renseignements sur les EHPAD de votre département. Vous pouvez également consulter des guides papiers et en ligne ou tout simplement activer la solution « bouche à oreille » et demander à vos proches leurs expériences personnelles.

L’accompagnement après admission

mains-jeune-senior

Une fois l’établissement trouvé et la place de votre proche réservée, il est primordial de continuer à soutenir la personne âgée concernée dès son entrée en maison de retraite.

L’accompagnement en EHPAD vient en soutien au travail du personnel de l’établissement. Si le senior concerné présente des troubles du langage par exemple, mais que vous avez appris à déchiffrer certains codes de son comportement, il est important que vous transmettiez ces codes au personnel, afin que la prise en charge de votre proche se passe au mieux.

Vous pouvez également organiser des réunions avec le médecin coordinateur de l’établissement dans le but éventuellement d’opérer des ajustements dans la prise en charge de votre proche ou lui faire prendre connaissance d’un dysfonctionnement dans cette prise en charge.

Si vous souhaitez faire des suggestions sur le fonctionnement de l’établissement, comme proposer des activités par exemple, vous devez vous rapprocher du président du Conseil de la Vie Sociale (CVS) de l’EHPAD concerné. Le CVS se réunit trois fois par an et comprend des représentants élus des familles, des résidents et des salariés autour de la direction. Le rôle du président du CVS est de faire entendre la voix des résidents et de leurs proches, c’est pourquoi il est adéquat de se rapprocher de lui pour toute remarque sur les actions de l’établissement.

Pour pouvoir facilement faire la navette entre le personnel et votre proche, nous vous conseillons de demander l’organigramme de son EHPAD pour rapidement connaître le nom et la fonction de vos principaux interlocuteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *