La grossesse et la cigarette :le mauvais ménage!


Voici deux années déjà que la cigarette électronique s’est développée en France comme alternative à la vraie cigarette. Mais que pensent les professionnels de la santé sur l’utilisation de l’e-cigarette dans le processus de sevrage, notamment chez les femmes enceintes ?


Enceinte : stopper la cigarette
Médecins et gynécologues sont unanimes sur le fait de déconseiller la cigarette à une femme enceinte. Le monoxyde de carbone inhalé présente un danger important pour le foetus. Le tabac constitue effectivement une substance nocive empêchant le bon développement du bébé. Pour les autorités médicales, la grossesse et le tabac constituent une combinaison à haut risque. En effet, le tabagisme a des conséquences néfastes aussi bien avant, pendant qu’après la grossesse. Fumer pendant la grossesse, c’est s’exposer au danger d’une grossesse extra-utérine, au risque accru de fausses couches ainsi qu’au risque d’un accouchement prématuré.
D’autre part, la future mère qui continue de fumer pendant sa grossesse s’expose également à un risque important de complications à l’accouchement. Substituer la cigarette traditionnelle avec une cigarette electronique ego par exemple s’avère moins dangereux. Vapoter une cigarette électronique se révèle effectivement moins nocif que fumer du tabac. Les risques cardiaques, cancérogènes et d’irritation bronchite chez le fumeur sont quasiment réduits. À savoir que ceux liés à une exposition à long terme des solvants utilisés dans les e-cigarettes demeurent inconnus.

Le processus de sevrage tabagique
Arrêter de fumer du jour au lendemain n’est pas une mince affaire. A priori, privilégier une vivi nova ou toute autre cigarette électronique à une cigarette classique réduit significativement les dangers pour une femme enceinte. En effet, opter pour la cigarette électronique représente un moyen d’arrêter de fumer en douceur. Cependant, l’idéal reste un arrêt définitif. Pour cela, les professionnels de la santé suggèrent l’utilisation de traitements nicotiniques de substitution chez les femmes enceintes, à savoir des patchs ou des pastilles. Le spray buccal se révèle également efficace pour couper l’envie de fumer.

La grossesse mettant la future mère dans une position assez délicate, d’autres méthodes leur sont également recommandées pour arrêter le tabac. Parmi elles, la thérapie comportementale et cognitive vise principalement à modifier l’ensemble de la personnalité de la femme enceinte, en profondeur. L’hypnose ainsi que l’acupuncture constituent aussi des techniques de sevrage tabagique intéressantes pour une femme durant sa grossesse. Ces méthodes douces présentent aussi l’avantage de permettre de mieux gérer le stress et l’anxiété qui accompagnent généralement le manque de nicotine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *