Poussette, siège auto : attention au développement de bébé


Poussette et siège auto sont des investissements importants mais nécessaires quand on attend un enfant. Avant de craquer pour un modèle, de nombreux critères sont à prendre en compte, comme le poids de la poussette ou la facilité de transport. Le critère qui doit primer sur tous les autres est que les poussettes et sièges auto doivent être adaptés au développement de bébé. Voici nos conseils pour choisir des équipements adaptés.

Comment choisir la bonne poussette ?

poussette compacte

Poussette compacte de la marque Babyzen – Bébé 9

La première chose à vérifier avant d’acheter une poussette est qu’elle respecte les normes européennes (EN 1888) et françaises (NF S 54001). Toutes les poussettes commercialisées actuellement ont l’obligation de les respecter. Cependant, si vous comptez acheter une poussette d’occasion pour faire des économies, gardez en tête qu’il se peut qu’elle ne soit plus aux normes. Il est donc déconseillé d’acheter une poussette d’occasion.

Les nouveaux-nés ne tiennent pas assis tout seul. Il est donc indispensable d’avoir une poussette munie d’une nacelle ou d’une coque. Celles-ci permettent de préserver la colonne vertébrale de votre bébé et assurent un développement normal. De ce fait, les poussettes à canne ne sont pas adaptées aux enfants de moins de 12 mois.

Ainsi, une poussette combinée, comme une poussette de la gamme Yoyo, est la plus recommandée, malgré son coût assez important. L’avantage de ce type de poussette est qu’elle est évolutive. En achetant tous les accessoires, vous aurez une coque, idéale pour les bébés, qui peut aussi faire office de siège auto. Les nacelles ou les coques sont parfaitement adaptées aux nourrissons, car elles permettent de les coucher. Cette position est la meilleure pour préserver les vertèbres peu développées des nouveaux-nés.

Un siège auto adapté au poids et à la taille de votre enfant

La sécurité des enfants en voiture est une préoccupation majeure des jeunes parents. Le choix d’un siège auto revêt donc une importance toute particulière. Comme pour les poussettes, les sièges auto doivent respecter des normes qui prennent en compte le développement de bébé.

  • La réglementation R44 prévoit cinq groupes de sièges auto en fonction du poids de l’enfant ;
  • La réglementation R129, prévoit quatre groupes selon la taille de l’enfant mais prend aussi en compte un poids maximum d’utilisation.

 

À savoir : depuis 2011, les nouveaux modèles de voiture sont équipés d’un système de fixation qui permet d’installer un siège auto Isofix.

Les coques sont un bon moyen de passer de la poussette à la voiture facilement et sans réveiller bébé. La forme légèrement arrondie des coques correspond également à la forme de la colonne vertébrale d’un nouveau-né. Toutefois, elles ne sont pas adaptées aux trajets de plus de quatre heures.

Désormais, vous pouvez trouver sur le marché des sièges auto qui regroupent plusieurs tranches de poids ou de tailles. Il est fortement déconseillé d’acquérir un siège auto qui combine tous les groupes, car ils ne sont pas adaptés aux différents stades de développement des enfants. L’idéal pour un enfant est de passer par trois sièges auto tout au long de sa croissance :

  • Un siège bébé ;
  • Un siège enfant ;
  • Un réhausseur avec dossier pour les plus grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *