Que sont les rayons ionisants ?


radio du squelette montrant une épaule

On entend par rayonnements l’ensemble des processus qui émettent de l’énergie ou des faisceaux de particules. Et des rayons, il y en a partout dans notre environnement même si la plupart d’entre eux ne sont pas ionisants.

Qu’est-ce qu’un rayon ionisant ?

Les rayons sont dits « ionisants » lorsqu’ils transportent de l’énergie à travers des ondes ou des faisceaux de particules. C’est le cas par exemple des rayons X, des rayons gamma, mais aussi des neutrons. Ce type de rayonnement est généré lorsqu’un atome instable va se désintégrer pour constituer un atome stabilisé. Ce processus va alors émettre de l’énergie : les fameux rayons ionisants. On parle plus communément de radioactivité. Il faut savoir que le soleil ou encore certaines roches terrestres produisent naturellement des rayons ionisants. Mais l’homme est aujourd’hui capable de fabriquer artificiellement des rayons ionisants qui sont principalement utilisés dans le domaine médical. La radiographie, par exemple, est l’une des sources de rayons ionisants artificiels les plus courantes.

Les rayons ionisants sont-ils dangereux ?

En tant qu’êtres vivants, nous sommes soumis en permanence à des rayonnements ionisants que nous respirons, touchons ou inhalons quotidiennement. S’ils sont sans risque à de faibles doses, ces rayonnements peuvent toutefois représenter un danger pour l’homme lorsque les dosages dépassent un certain seuil. En effet, l’énergie émise par ces rayons peut altérer le fonctionnement des tissus et des organes en « ionisant » les atomes qu’ils contiennent. Pour rappel, l’ionisation correspond au processus par lequel un atome ou une molécule se voit déposséder ou additionner d’un ou de plusieurs électrons. À terme, un surdosage de rayonnements peut provoquer des symptômes tels que des rougeurs cutanées, une perte de cheveux, des brûlures ou – dans les cas extrêmes – un syndrome d’irradiation aigu. Le dosimètre correspond à l’instrument qui permet de mesurer la dose reçue par une personne exposée à des rayonnements ionisants et donc le risque encouru.

Les rayons ionisants, à quoi peuvent-ils servir ?

Lorsqu’ils sont maîtrisés par l’homme, les rayons ionisants disposent de plusieurs types d’applications :

  • en médecine : les rayonnements à usage médical représentent près de la moitié de l’exposition humaine aux rayons ionisants. Ils servent notamment à l’activité diagnostic (radiographie, scanner à rayon X, scintigraphie…) ou à différentes thérapies (radiothérapie).
  • dans l’industrie nucléaire : les rayons ionisants servent notamment à la production d’électricité au sein des centrales nucléaires.
  • en agronomie : certaines denrées alimentaires sont irradiées par des rayons ionisants afin que les micro-organismes qui les colonisent soient détruits. Ce procédé sans risque pour le consommateur accroît la durée de vie de ces produits (pomme de terre, ail, oignon…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *